Accueil > Actualités > Prix Loin du marketing

Prix Loin du marketing

mercredi 15 août 2018, par Gérard Lambert - Ullmann

Prix
Loin du marketing
Dixième édition

Comme son nom l’indique, le prix Loin du marketing est voué à honorer un écrivain dont les éditeurs n’ont pas les moyens de se payer placards en chêne dans la presse pipeule, attachées de presse aux jolies menottes, cocktails aux tam-tams et diners de connivence, renvois d’ascenseurs et de monte-charges, et, donc, ont peu de chances de voir leurs livres chroniqués dans les médias, et moins encore d’être invités par les bonimenteurs des radios et télés, pas plus que d’intéresser la plupart des libraires l’œil scotché sur le compteur des « meilleures ventes » et contraints de « faire du chiffre » pour payer le loyer.

Le prix Loin du marketing est donc voué à honorer un écrivain qui n’a pas bénéficié des stratégies conçues pour que ça marche et qui ne peut compter que sur la qualité de ses écrits pour qu’on s’y intéresse.

Le prix Loin du marketing sera décerné chaque année le 15 août pendant le sommeil des commerciaux.

Le prix Loin du marketing est un prix strictement honorifique. Son lauréat sera au mieux gratifié d’une bonne bouffe arrosée à sa convenance s’il s’aventure jusqu’à Saint Nazaire. Sa seule récompense sera de pouvoir dire : c’est moi qui l’ai mérité !

Le dixième prix Loin du marketing a été attribué le 15 août 2018
à Lucien Suel pour l’ensemble de son œuvre.

Si Lucien Suel a réussi à « faire son trou » dans la littérature, ce n’est pas grâce au marketing : Il s’y est mis à la perceuse. Cette manière dadaïste de percer dans le monde des lettres ne pouvait qu’avoir notre faveur.* D’autant qu’elle venait à la suite de très nombreuses actions poétiques : écrits utilisant une large gamme de procédés formels (cut-up, « coulées verbales », formes arithmogrammatiques, « caviardages ») souvent co-publiés avec des dessinateurs et des photographes, performances de poésie sonore (notamment avec le groupe de rock Potchük et au sein du duo Cheval 23), poèmes en picard (avec son compère Ivar Ch’Vavar), traductions, expositions.
Biberonné par la Beat Génération, fondateur de la Station underground d’émerveillement littéraire (S.U.E.L), Lucien Suel , accueilli par de nombreuses revues et petits éditeurs n’a eu droit à la reconnaissance du Monde des livres que plus de 30 ans après ses débuts dans la littérature, lors de la parution de son très beau roman Mort d’un jardinier, en 2008. C’est dire à quel point l’audience qu’il a aujourd’hui ne tient qu’à son talent.
Chasseur de « prose be-bop spontanée », plongeur dans « le cut-up des langues », Lucien Suel sait Bibopalouler les lèvres du Rock, réciter les Versets de la bière sans se faire mousser, murmurer à l’oreille des salades, voir les terrils devenir temples mayas, prier le crustacé quotidien, croiser le hareng yin et le hareng yang, jouer Love me tender sur « la pique à brochettes de l’amour », appeler les camarades castors de tous les pays à s’approprier l’arbre de la connaissance, et bien d’autres choses encore qui nous charment, nous émeuvent et nous font rire. C’est donc un grand plaisir de le saluer par ce prix Loin du marketing, aussi prestigieux que méconnu.

Gérard Lambert-Ullmann

*Voir sa performance du 17 octobre 2010 : « Faire son trou dans le monde des lettres » sur son blog : Silo.

Bibliographie sélective :
Les œuvres de Lucien Suel étant considérables (99 titres répertoriés par Wikipédia) nous avons choisi de présenter une sélection des ouvrages à nos yeux les plus délicieux.

Romans :
Mort d’un jardinier (2008)
La patience de Mauricette (2009)
Blanche étincelle (2012)
Angèle ou le syndrome de la wassingue (2017)

Autres :
Sombre Ducasse (1988, 1993, 2007)
Croquis Gnôlés (1988, 1995)
Patismit (version en picard d’Ivar Ch’Vavar, traduction en français et anglais – 2008)
Le lapin mystique (1996, 2014)
Les versets de la bière (1986-2006)
Visions d’un jardin ordinaire (Avec des photos de Josiane Suel – 2000)
A noir E blanc (Avec des photos de Josiane Suel – 2009)
Je suis debout (2014)
A la recherche du Taon perdu (2016)
Ni bruit, ni fureur (2017)
Anthologie de la poésie visuelle nord-américaine (1990, 1994)

Les blogs de Lucien Suel : Lucien Suel’s Desk
Silo (Le blog des miscellanées littéraires de Lucien Suel)

Les précédents prix Loin du marketing : Lionel Bourg (2009) Pierre Autin-Grenier (2010) Allain Glykos (2011) Françoise Moreau (2012) Cathie Barreau (2013) Jacques Josse (2014) Valérie Rouzeau (2015) Jean Claude Leroy (2016) François Thibaux (2017)